À propos de nous

Bonjour à tous et bienvenue sur notre blog les cheveux au vent ! On souhaite vous faire partager notre voyage sur ce blog et vous raconter tout ce qu’on vit au fur et à mesure de notre voyage. On va pédaler pendant un an autour de l’Europe tous les trois : Julian, Apolline et Daphné.

La plupart d’entre vous nous connaissent, mais une petite présentation s’impose :

Julian, 32 ans, aime se défouler en pédalant, et grimpant avec les copains, en faisant des travaux chez les gens et en leur servant des bières après les travaux.

Daphné, 30 ans, aime se balader et grimper dans la nature, danser le forro, manger des bonnes choses, rigoler avec les copains, et s’émerveiller de la vie.

Apolline, 15 mois, aime son ratou, faire des câlins à ses parents et à Bastien chez la nounou, commenter tout ce qu’elle fait en babillant, et manger toute seule.

Voilà, je pense qu’avec toutes ces compétences, nous pouvons partir sereinement en voyage.

Mais au fait pourquoi ce voyage ?

– parce que ça fait longtemps qu’on en rêve,

– pour passer du temps avec Apolline,

– pour découvrir le monde sans le polluer,

– pour rencontrer des gens,

– pour ralentir,

– tant qu’il en est encore temps,

– pour montrer que c’est possible.

Pour détailler un peu, nous voulions partir en voyage ensemble depuis longtemps mais avons préféré faire un bébé d’abord. Et oui, on ne prend pas une année sans travailler tous les jours alors autant consacrer ce temps aussi à son enfant. Les 3 premières années sont primordiales pour l’enfant et elles passent tellement vite ! Nous allons pouvoir voir grandir Apolline sans en rater une miette !

Les autres points sont plutôt en lien avec le contexte actuel et les enjeux écologiques. N’étant pas très optimistes vis-à-vis du changement climatique, nous préférons en profiter maintenant (mais en limitant notre impact) car les décennies à venir ne s’annoncent pas aussi paisibles que celles que nous venons de passer. Le voyage et la rencontre des gens nous redonneront – j’en suis sûre – foi en l’être humain et en sa capacité à changer. Je pense que notre détermination pour agir et s’investir en faveur de la Nature et de l’Homme n’en sera qu’exacerbée à notre retour.

Ralentir est aussi un point important. Voyager à vélo et avec un enfant va nous obliger à ralentir. Le rythme de vie auquel nous sommes soumis (oui, j’ai bien dit soumis) est effréné et ne cesse d’accélérer ! Même les week-end et les loisirs sont pressurisés : dépêchons-nous d’en profiter un maximum ! On va donc revenir à un rythme « humain », où on prend les transport doux non pas car ça va plus vite (c’est ce qu’il se passe en ville), mais parce qu’on peut profiter du paysage !

Nous allons « quitter notre zone de confort » comme c’est le terme à la mode pour inciter à se surpasser, toujours dans un objectif de performance, toujours dans la vision du toujours plus ! Oui, mais si cette zone de confort n’était pas si confortable que ça ? Le modèle de confort qu’on nous expose avec une petite vie bien rangée, millimétrée, son emploi stable, un mobilier confortable, des biens accumulés, est-ce si confortable que cela ? Toutes ces dépressions, ces burn-out, ces maladies, ce monde qui va de travers, c’est ça le confort ? Pour prendre le contre-pied de tout ça, nous allons nous accorder le luxe de vivre à notre rythme, avec peu mais avec mieux, dans la nature, en vadrouillant à la force de nos jambes en emportant seulement ce dont on a besoin. Je pense que ça c’est le confort ! La liberté !

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close