Hollande – Episode 1 sur 1

Flashback : ce 23 août c’est journée multi-transports : vélo jusqu’à la gare d’Edinbourg puis train jusqu’à Newcastle puis re-velo jusqu’à au port puis ferry pour Amsterdam.
Un dernier porridge chez nos hôtes écossais et nous nous rendons à la gare d’Édinbourg avec une bonne avance. Les vélos sont stockés dans la voiture de tête et nous 300m plus loin…ça sent bon pour le désembarquement. Le train part avec un retard dit anglais de 30 minutes. Arrivés à 11h à Newcastle, nous courrons chercher nos vélos à l’autre bout du quai. Un peu stressés par le timing nous avons juste le temps de dépenser nos derniers sterlings et de se rendre au port à 15km. Au final nous arrivons dans les premiers et nous embarquons carrément en 1ers dans le bateau (privilège des cyclistes). Nous disposons alors de tout le bateau et pouvons enfin pique-niquer sur un pont extérieur, il est 15h.
24 août au matin, après une traversée nocturne paisible avec apparition de poissons non identifiés, nous sommes bien sur le continent. Fini les miles, les inch, les foot… On roule à droite et sur des pistes cyclables. Le port est à 30 km d’Amsterdam mais on apprécie déjà le plat et les aménagements cyclistes.

Le grand luxe des cyclistes

Non habitués à cette chaleur nous nous arrêtons dans un parc avec une grande pataugeoire.

En début d’après-midi nous traversons une partie d’Amsterdam avec une foule de cyclistes. C’est surprenant après 4 mois à voir peu de vélos.

Le camping visé est complet donc on poursuit de 3 km jusqu’à un camping à la ferme bien plus familial. Je ne sais pas si c’est la chaleur, les transports ou la bière à 8° qui nous assomme mais on ne passera pas notre samedi soir en boîte à Amsterdam.
Nous prenons notre revanche le dimanche en déambulant le long des innombrables canaux. Par contre, pas question de flâner sur les pistes cyclables. Ça roule plus que sur la route et les sonnettes ne servent pas qu’à dire bonjour…


Une petite partie des parkings à vélos de la gare d’Amsterdam

Après deux jours de visite intensive d’Amsterdam, nous profitons du lundi où les magasins de vélos sont fermés pour nous reposer au camping et ne rien foutre par cette canicule. Apolline joue avec les tracteurs à pédales et squatte les piscines trois boudins des autres enfants. Quant à nous, nous profitons des glaces artisanales du voisin. Bref, on se tient au frais, 30 degrés c’est beaucoup trop pour nous après 3 mois à 15 degrés en Irlande et Ecosse !
Mardi, tout frais après notre jour de repos, c’est journée marathon des magasins de vélo. Nous partons à la recherche de rétroviseurs, de pneus de chariote et de pneus normaux. Mission accomplie après 3 magasins. Pfiou ! Un petit tour au parc pour faire trempette pour Apolline et on continue boire un verre dans un quartier sympa d’Amsterdam (non, pas celui auquel vous pensez…). On rentre au camping pour notre dernière nuit à Amsterdam avec de la nourriture locale : indonésien (merci les anciennes colonies)…

Bon, ces branquignoles de cyclotouristes ayant trop abusé des gâteaux locaux, je prends le relais du blog. Donc oui, c’est moi Thulette, la chariote d’Apolline qui prend le guidon. Donc nous sommes à Amsterdam, ouf bien arrivés ! Heureusement ils m’ont trouvé des nouveaux pneus, vous n’imaginez même pas, on me voyait le tissu sous ma tenue en latex, c’était un peu indécent, et puis je serrais la chambre à air tout le temps de peur de crever… bref tout ça c’est fini, maintenant on peut repartir sur les chapeaux de roues, avec mes nouveaux pneus ça fuse ! Bon j’ai eu chaud au train arrière aussi à Amsterdam, j’ai bien crue que j’allais être congédiée … « ah ouais la chariote c’est galère pour se garer ». Et oui ici ils n’ont pas les mêmes problèmes… en effet, notre équipage est un peu long, et je dépasse dans les files pour tourner aux feux, j’ai bien eu quelques sensations d’effleurement par ces hollandais qui se dandinent sur leur fixies. Attention le code de la piste cyclable ça décone pas ici ! Et en effet dans les parkings c’est serré serré. Du coup ici ils mettent leurs enfants de partout sur leur vélo avec des petits sièges de rien du tout ! Un devant un derrière c’est souvent. Une petite selle en plus sur le cadre des parents plus deux cale-pieds et le tour est joué, un petit coussinet sur le porte bagage arrière et hop ! C’est parti ! Et sans casque s’il vous plaît ! Ici c’est tellement sécure que tout le monde s’en tape (ou ne veut juste pas trimballer son casque une fois garé). Dans la gamme au dessus il y a les vélo-cargo à assistance électrique, avec des enfants de tous âge (même des nouveaux nés dans leur cosy). Voilà, la concurrence est rude quoi.
Mais j’ai encore un avantage car MOI, contrairement à tous ces mini porte-bébé, je peux garder en sécurité tous les jouets d’Apolline ! Oui parce qu’au fil du voyage je suis de plus en plus remplie moi ! Et un nounours par ci et un ballon par là et un cadeau par ci et une trouvaille par là… je n’irai pas jusqu’à dire que c’est le foutoir (je me respecte) mais presque ! Mais mon privilège c’est d’avoir toutes les confidences d’Apolline, elle s’entraîne à parler et chanter et je connais toutes les aventures de ses petits compagnons de route… c’est secret !
Je m’égare… nous sommes repartis mercredi d’Amsterdam en direction d’Utrecht, à 60km. Je me sens bien avec mes nouveaux pneus et sur ces pistes, comme nous sommes prioritaires tout le temps, c’est très fluide, nous pouvons rouler sans nous arrêter sur de longues distances. Nous découvrons la campagne hollandaise, c’est très joli !
Première ville étudiante de Hollande, Utrecht s’offre le plus grand parking à vélo du monde : 32 000 places… je m’y perds.


https://bicycledutch.wordpress.com/2019/08/20/finally-fully-open-utrechts-huge-bicycle-parking-garage/


Finis les virages de l’Irlande et de l’Ecosse, on peut accélérer …. Beuuurp ! Oh non ! Je viens de me faire vomir dessus par Apolline ! Baaaaahhhh ! Le petit pot de midi à peine mâché ! Arrêt express en bord de piste cyclable, Apolline à poil car elle s’en ai mis de partout, moi toute vidée, des jouets à nettoyer par terre, les sangles de la ceinture à essuyer ! Youhou ! Vive l’aventure ! Ça ne m’était encore jamais arrivé ! Tout ça car elle se prend pour un fakir et essaie de gober sa pelle à sable. Je crois qu’il va me falloir un bon toilettage un de ces 4 ! (Déjà que depuis quelques jours ses parents lui laissaient manger des bananes dans mon habitacle… je me demande quelle sera la prochaine étape ! ? Nan mais jte jure)…
Ah les voilà qui se réveillent ! À la prochaine ! Au fait mettez des like si vous me trouvez bien sur les photos, ils me faut plein de followers pour être une influenza sur le net … a+

La campagne hollandaise
Chez Bas et Noortje à Utrecht (essayez de le dire vite c’est rigolo)
Une des cités U à Utrecht
Les vieilles fermes au toit de chaume au bord d’un petit canal
Pause vomito

Ouah c’est ouf la gastronomie locale. Ça repose. On en était où ? Ah oui, nous avions passé 2 nuits au top chez d’autres hôtes WS à Utrecht ( prononcer UtrERRRRte) et poursuivions notre piste cyclable en direction de l’Allemagne. Avec 3 étapes de 50/60 kilomètres ce pays est vite traversé. Mais quelle variété de paysages. La piste se faufile tantôt dans de charmantes bourgades avec des canaux tantôt au cœur de parcs nationaux comme le Veluwewood aux airs méditerranéens avec son sable et les pins.

Avant de franchir la frontière nous profitons d’un chalet mis à disposition par un WS dans un camping. Journée farniente en ce jour de rentrée avec une pataugeoire pour la nouvelle nageuse.


Nous sommes bien contents d’avoir découvert ce pays et d’être venus rencontrer les hollandais chez eux et pas dans les camping de la cote d’azur ou sur un canoé sur l’Ardèche. Alors dans leur vraie vie, ils ne sont pas tout rouges, et on n’a presque pas vu de sandales-chaussettes. On comprend pourquoi ils aiment bien le canoë, c’est parce que c’est aussi un moyen de transport ici sur les canaux. Ils sont à la roots, bien cool et profitent bien des nombreux campings à la ferme ici aussi. Ils adorent la France et savent tous dire quelques mots en français. Ça valait bien le détour ça nous a fait plaisir de découvrir ce pays plat (où on a quand-même eu des petites montées), ses charmants paysages et ses charmants habitants, en toute simplicité.


Oui c’est encore moi Thulette ! Aujourd’hui ils se sont permit le luxe de me changer de conducteur. On m’a attelé au vélo de Daphné. Hé bé j’ai pu proooofiiiiiiteeeer du paysaaaaaage… malgré la nuisance mentale de Julian qui piaffait d’impatience à côté de moi, on a finit par arriver au bout des 58 km.

La matin maman souriait, le soir elle avait mal aux mollets

Bref nous avons passé la frontière allemande ce matin et il ne nous reste qu’un jour de pédalage pour rejoindre Münster et y retrouver mamie Claudie et papi Guy pour traverser ensemble le pays des saucisses. En parlant de ca, on s’intègre dès le premier repas avec patates saucisses bière.

Que c’est bon de siroter une petite bière en arrivant !

La suite au prochain épisode !

Et d’ici là amusez-vous bien !

Pour faire passer la rentrée plus en douceur, vous pouvez vous amuser à compter le nombre de vélos cachés sur les photos d’Amsterdam… ça devrait vous occuper un petit moment.

Et pour ceux qui attendent un petit colis, vos livreurs DHL se reposent un peu avant le jour J, elles ont l’adresse, ne vous inquiétez pas ♥️♥️♥️
Publicités

4 réflexions sur « Hollande – Episode 1 sur 1 »

  1. Rien à dire, j’adore vous lire !!!

    J'aime

  2. On dirait que Veluwewood ressemble plutôt aux Landes (sans vouloir m’imiscer dans vos impressions de voyageurs expérimentés bien sûr !)
    Mamie Claudie et papi Guy vous accompagnent à vélo ou vous les embarquez dans la chariotte ? elle risque de vous le reprocher dans le prochain blog

    J'aime

  3. Super bisous à tous les trois merci pour le partage

    J'aime

  4. Hello, de retour sur le continent ! J’espère que la suite de l’aventure sera plus sèche !
    N’abusez de la bière 😉
    La bise

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close