Irlande – Épisode 6 : Le Donegal – un régal

Nous sommes donc partis de chez Rob et Mairéad le 27 juin.
Requinqués par ces journées de repos, et en route pour Donegal, nous avalons nos 50km de reprise et nous retrouvons sur une immense plage.

Après quelques hésitations dues aux panneaux d’interdiction de camper, balayées d’une discussion avec une locale qui nous dit qu’il n’y a aucun problème pour dormir là ce soir, nous plantons finalement la tente dans la forêt surplombant la grande plage de 2km, à seulement 15 km de Donegal.

Pour se remettre de cette reprise un peu costaud, nous repartons le lendemain pour une mini étape pour rejoindre Donegal où John, notre hôte warmshower nous attend. Il est occupé cet après-midi donc nous posons juste les vélos et partons découvrir la gastronomie locale : un fish and chips. La place du village est animée par le festival de musique de ce week-end, mais pour le moment nous profitons des démonstrations de danse irlandaise de l’école de danse locale. Les petites filles sont trop mignonnes avec leurs jolies jupes en velours rouge et leurs chaussettes à frou-frou ! Nous revenons en fin d’après-midi et John nous montre notre chambre… Qui aurait pu parier que notre chambre soit séparée de la cuisine par… une piscine couverte désaffectée ??? En effet les parents de John avaient fait construire cette piscine qui a fermé au début des années 90. Bref, drôle de surprise, c’était rigolo (mais pas de photos c’est secret). Samedi John nous demande de rester encore une nuit pour garder Bruno le soir car il aimerait bien aller à l’anniversaire de son neveu. Oui, Bruno, c’est le labrador avec qui Apolline a passé la journée à jouer, apparemment ils parlent la même langue. Ok, ça nous fait une journée de repos, on se dévoue.

Apolline et Bruno

Après ces deux belles journées ensoleillées passées à Donegal, nous profitons d’un super vent d’ouest pour nous diriger vers… l’Ouest ! Aaaargh ! On en ch.. sévère ! Ce qui est bien c’est que dans les montées nous sommes à l’abri du vent et dans les descentes pas besoin d’user les freins, il faut pédaler quand-même… fort. Le tout sur une grosse route bien roulante… nous avons la tête comme une courge entre le bruit des voitures qui nous doublent et le vent dans la figure. Je crois bien que c’est l’étape la plus désagréable du voyage jusqu’à présent. Finalement, nous arrivons quand-même à destination, où le camping s’est caché tout en haut d’une colline… pfiou ! Heureusement l’accueil est sympa, Lucky le chien adore jouer à la balle ! Yes ! Nous avons un baby-sitter pour ce soir !

Lundi matin, après une nuit à s’être fait secouer la tente par les rafales à 45km/h, nous nous réveillons difficilement. Hé oui nous aussi on a des réveils difficiles le lundi matin. Mais le programme de la journée nous motive bien : nous allons au pied du massif des Slieve Leagues, voir l’immense falaise de Bunglas surplombant la mer. Nous partons donc en vélos légers pour les 10km nous en séparant… et nous sommes bien contents d’avoir laissé les sacoches… les montées ne « font pas rire les mouettes » comme dirait Julian. Mais ca vaut le coup (de pédale). Le paysage est splendide.

Nous pique-niquons avec la super vue avant d’entamer le reste de l’ascension à pied. Apolline profitera de la fin de la montée et de la redescente pour faire un somme sur le dos de maman. Nous retournons au même camping pour une seconde nuit plus calme et réparatrice cette fois.

Voilà, nous n’irons pas plus à l’ouest. Nous entamons donc ce mardi notre traversée vers l’est, direction la côte Nord et la Giant’s Causeway.

Nous prenons beaucoup de plaisir à visiter l’Irlande mais nous pensons de plus en plus à la suite et avons aussi envie de passer à autre chose. Nous voyons aussi sur le long terme du voyage et aimerions avoir autant de temps pour visiter la Turquie et la Grèce, donc il faut avancer.

Qu’à cela ne tienne, nous décidons d’accélérer un peu pour rejoindre la Giant Causeway. Nous enchaînons donc 4 jours de pédalage intense avec du dénivelé (44km, 52km, 61km, 40km), ponctués par des bivouacs sauvages : deux  pelouses d’églises paumées et un camping abandonné puis un vrai camping pour se doucher quand-même mais vraiment c’était le seul intérêt.

Nous avons donc traversé le Donegal et c’était magnifique ! c’est encore plus sauvage que le Connemara, plus ouvert, ce qui donne vraiment une impression de grands espaces et avec moins de touristes.

Petite recharge de calories, on ne se laisse pas abattre !
Irish breakfast : saucisses, bacon, oeuf, champignons, tomate, haricots blancs à la tomate, frites, toasts au beurre. Ready to go !

C’est bien vert de partout, avec toujours des moutons. Nous sommes aussi passés aux pieds des éoliennes.

Puis avons passé la frontière à maintes reprises sans même nous en rendre compte.
Le matin de notre 2ème bivouac-église, nous sommes allés voir la ferme voisine où le monsieur a montré à Apolline les chiens, les veaux, les ânes. Il nous a donné du pain pour les ânes et un jus d’orange pour nous.

A Coleraine, la dernière grosse ville avant notre destination, nous avons fait connaissance avec une Polonaise qui vit ici depuis trois ans, elle nous a invité à boire le thé chez elle et ses deux enfants de 3 et 1,5 ans, on a bien discuté, c’était chouette, et puis nous sommes repartis avec une nouvelle paire de chaussures pour Apolline car elle grandit cette petite !

Nous avons fini les quelques kilomètres restant et demain on visite la Giant’s Causeway ! On se reposera une autre fois…

La suite au prochain épisode ! Et d’ici là, lala lala lalalalalala lala lala 🎶

Publicités

1 réflexion sur « Irlande – Épisode 6 : Le Donegal – un régal »

  1. coucou les globe trotters!

    derrière notre petit écran, nous vous suivons avec émerveillement et prenons goût à partager les paysages sauvages que vous nous offrez à travers votre récit
    Apolline est à l’école de la nature les animaux sont ses copains!et papa et maman que pour elle!
    Pensez à lever le pied de temps en temps pas que dans les descentes
    bravo pour toute cette énergie et cette soif de découverte
    bisous de papy et mamy

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close