Semaine 3 – En immersion

Et hop, une 3ème semaine passée à pédaler et à découvrir le patrimoine français, le tout en immersion totale : dans les paysages, dans la vie de château, et surtout avec des gens en tous genre, on se régale.

Samedi

Il est grand temps de quitter Orléans car nous sommes beaucoup trop à l’aise dans cette coloc…. Nous profitons du Décathlon juste à côté pour parfaire le matos avec une nouvelle gourde, des lunettes adaptées au vélo, un gant perdu par Daphné et un chapeau pour Apolline car le soleil est bien arrivé.
Pour fêter la reprise, nous nous prévoyons une petite étape de 50 km jusqu’à Muides. Nous admirons une nouvelle centrale nucléaire et le joli village de Meung (si si on est encore dans la région Centre).

En ce dimanche de Pâques, nous allons fêter l’anniversaire (16 mois) d’Apolline à Chambord. Manque de pot, nous avons oublié de le privatiser donc nous nous contentons des jardins. A la vue de toutes les cheminées on se dit que ça aurait été plus simple s’ils avaient inventé le chauffage au sol…

Le bain de foule n’étant pas notre spécialité, nous poursuivons donc jusqu’à Blois .

Nous bivouaquons juste en amont de la ville au calme, à côté d’un mini cimetière dans un immense parc.

Lundi de Pâques
A défaut de chasse aux œufs, nous poursuivons la tournée des châteaux avec celui, royal, de Blois. Le centre ville est bluffant d’autant plus que cette ville ne signifiait pas grand-chose pour nous avant-hier. A midi, le doute nous assaille pour la 1ère fois dans ce périple…. Devons-nous rester pour manger une andouillette de Jargeau ou bien poursuivre jusqu’à Chaumont ? Nous nous rappelons que nous avons plein de provisions et qu’il n’est que 11h30, donc nous fuyons jusqu’au bourg d’après. Une heure après, nous nous vengeons dans une boulangerie avec un pain aux figues parfait avec notre fromage de chèvre.

Pendant le pique-nique, nous assistons à une partie de pétanque digne du plus mémorable des Strip-tease de France 3. Je cite « toi la baltringue, va sucer des bites avant de parler »… »ah merde il y a des enfants ». « Paie ta bouteille papi !! »… et on en passe… bref immersion totale dans une famille toutes générations confondues qui n’est pas du style à partir en voyage en vélo et à boire du thé le lundi de Pâques…

Motivés par le tarif du château de Chaumont, nous passons notre chemin en direction du Cher et de Chenonceau.

Au fait, on ne vous avait pas dit : Apolline marche depuis 3 semaines

L’aire de pique-nique de Chissay-en-Touraine (hé oui ça change) sera l’endroit parfait pour nos coquillettes à la tomate du soir (et oui, notre repas pascal n’est pas aussi copieux qu’aux Cours, si j’en crois mes informations).

Mardi
Nous n’avons pas visité Chambord alors nous allons bien faire Chenonceau même si Julian le connait par cœur car il l’a fait en puzzle 3D quand il était petit… Le château est tout en longueur et on arrive dans son axe donc il paraît tout à fait « modeste » mais c’est un grand pont-château ou château-pont qui enjambe le Cher. Ce château privé est issu d’un abus de bien social puis se transmet de dettes en dettes. Pour info, les immenses ailes traversant le Cher sont vides et servaient juste à faire la fête à la belle époque. Bref cette visite nous a bien crevés et nous retournons doucement dans la vallée de la Loire à Amboise.

Mercredi
Il pleut depuis le milieu de la nuit, nous plions quand même la tente mouillée et nous  dirigeons vers le Clos Lucé. Ce petit château fut la dernière demeure de Léonard de Vinci. On y découvre comment il y vivait en 1515. Est exposée aussi une bonne partie de ses inventions. Très intéressant, on recommande pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce génie fasciné par l’eau.

Léonard avait aussi pensé au vélo !

Après cette visite passionnante et un nouveau pique-nique « en immersion » cette fois au milieu de collégiens avec râteau en direct live et commentaires de toute la bande de petits mecs, nous pouvons reprendre la route… allez juste pour le plaisir : « elle veut pas, -ouè elle a dit t’es moche -… -et regarde le canard ! Il a pas peur ! – ouè elle a peur qu’il perde ses couilles »… bref on s’est bien marrés, il faut dire qu’on était vraiment au milieu d’une cinquantaine de collégiens « on va pas se mettre là quand-même ! Bien ouè mais c’est la seule table sèche… ok on reste là »

Nous arrivons finalement à Joué-les-Tours chez Charlotte, Romain et leurs deux enfants Martin 4 ans et Léa 18 mois, nos hôtes Warmshower.
On prend le temps de discuter, de faire connaissance et de jouer dans la super chambre de Martin avant de partager un super repas, bref accueil au top.
Julian aide Romain à monter le follow-me sur son vélo pour qu’il puisse emmener Martin à l’école le lendemain. Le bricolage dure jusqu’à 1h du mat’, en même temps en commençant à 23h30…

Jeudi

Nous visitons Tours et sommes étonnés du nombre de restos tous plus appétissants les uns que les autres. Agréable surprise pour cette jolie ville que nous ne connaissions pas du tout et qui a l’air bien dynamique.
Nous passons une autre soirée avec Romain et Charlotte et nous finissons par nous coucher aussi à 1h du mat, même sans atelier bricolage. C’est vraiment chiant le warmshowers chez des gens sympas, on se couche à point d’heure et on est éclaté ensuite ! Et nous, on a même pas le week-end pour se reposer… trop dure la vie.

Vendredi
Nous partons de Joué-les-Tours juste après le petit-déjeuner, une lessive, du rangement, une douche… soit 11h30. Heureusement, il n’y a que 10 bornes jusqu’à Villandry et ses impressionnants jardins à la française. A la française c’est à dire droit ! Très droit, genre les jardiniers ont un taille-haie greffé sur le bras et une tondeuse à la place des pieds, et ils plantent des laitues au milieu de tout ça.

Vu la couleur du ciel, on a vite filé après la visite
Apolline découvre les joies de jouer avec l’eau des fontaines

Les fameux jardiniers en action
Les carrés de l’amour : amour tendre, amour frivole, amour passion et amour… (j’ai oublié le dernier)

Plus sérieusement, nous sommes scotchés par les prouesse techniques et le résultat quand-même très beau. Ça inspire beaucoup de réflexion sur la maîtrise de la Nature par l’Homme, ici poussée à son paroxysme et on suspecte quand même un peu l’utilisation de traitements phytosanitaires même s’ils ont largement été réduit depuis 2009.

Nous sommes aussi passés devant le château de la Belle au bois dormant sur la route !

Nous reprenons la route après cette belle halte pour rejoindre Azay-le-Rideau. Nous arrivons sous une pluie battante, inspirant pitié aux jeunes femmes de l’accueil du camping qui nous proposent de passer la nuit dans la flo’tente avec une ristourne … oui oui, vous imaginez bien, c’est une tente qui flotte mais où on est au sec ! Nous nous retrouvons donc dans une grande tente montée sur un radeau sur l’Indre avec vue partielle sur le château.

Julian se place bien au milieu pour dormir et garder la chambre à plat. Le roulis nous berce mais donne le mal de terre le lendemain matin (à Julian qui n’a pas le pied fleuvin, qu’est-ce que ça va être sur un vrai bateau ! )

Samedi

Nous faisons les 500 m nous séparant du château et arrivons pile pour une visite guidée au château d’Azay-le-Rideau. Nous commençons à comprendre l’architecture de la Renaissance et chaque salle .

Les jardins à l’anglaise ce coup-ci nous permettent de contempler le château posé sur cette île.
Point commun avec Chambord, c’est le responsable des finances royales qui l’a fait construire. Il en profite jusqu’à ce que le roi ne réalise qu’il tape dans les caisses… l’héritage change de propriétaire au gré des fortunes mais le château est racheté par l’Etat au début du 20ème siècle.

Hop hop hop, nous lançons notre promenade digestive pour retourner sur la Loire et camper au pied d’un chef-d’œuvre moderne : une centrale nucléaire. Celle de Chinon qui est pour le coup à plus de 30 bornes… mais bon ça doit être pour les touristes. Y’a même le musée de l’atome (d’uranium je pense).

Notre petit bivouac et Julian qui écrit un peu de blog

Dimanche
Réveil d’Apolline à 6h30, du coup nous filons jusqu’à Saumur pour manger. Nous prenons la variante touristique qui traverse tout le plateau viticole. Mais bon, le plateau faut y monter…avec du 18% ça se fait vite. On se dit que ça nous sert d’entrainement pour les prochains pays.

Un petit copain est venu nous encourager dans la montée du château ! Un petit câlin et ça repart ! 😍

Blottis au pied du château de Saumur à l’abri du vent, nous tentons de nous réchauffer. Chacun fait son tour de sieste, 20min pour nous 2h30 pour Apolline. Nous sommes attendus à Angers demain (60km) donc nous poursuivons quelques bornes sur la Loire pour y bivouaquer.

Remarque du jour : tiens sans pollution, on n’a plus de crottes de nez !

Lundi

Dernière étape jusqu’à Angers, en passant par l’abbatiale de Cunault datant du 12ème siècle avec des peintures super bien conservées, nous traversons aussi le village de Trueil, ou un truc comme ça, qui est très mignon aussi, mais on n’a pas de photos pour vous.

On prend même un bac avant Angers, trop rigolo

Nous arrivons vers 17h chez Cécile et Guillaume, nos hôtes de ce soir. C’est Ayalette, leur fille de 10 ans qui nous accueille en parfaite maîtresse de maison. Nous apprécions de manger un bon repas à table en étant tout propres… aah !

Allez, on est mardi matin, aujourd’hui nous allons visiter Angers et rouler une cinquantaine de bornes pour pouvoir être à Nantes dans 2 jours.

Publicités

7 réflexions sur « Semaine 3 – En immersion »

  1. Sacré périple!…. On voit que vous avez la pêche. Mais attention ne vous habituez pas trop à la vie de château. Bises Chantal

    J'aime

  2. Coucou les cyclistes.
    Merci de partager votre parcours.
    Cela nous permet aussi de s’évader et prévoir des prochaines vacances.
    Le passage en Bourgogne met la barre haute. C’est magnifique 😋
    Parole de Bourguignon… 😁
    Bonne route et à bientôt dans le blog.

    Aimé par 1 personne

  3. Catherine Krupezack 2 mai 2019 — 22 h 06 min

    Merci à vous 3 pour ce récit et images passionnants ! mais aussi drôle, il me semble reconnaître le style de Julian… c’est pas moi qui t’ai dit que t’avais la crotte au nez !
    Je prends un peu le vélo en route mais j’ai tout lu d’une traite. Je suppose que vous êtes maintenant à Nantes, peut être chez Nicolas va savoir !
    En tout cas moi qui envisageait de faire découvrir à mes filles les châteaux de la Loire, je suis servie et ça me motive. Je m’inspirerai de votre périple (je le ferai p’être pas à vélo, je rentrerai pas dans la chariote de toute façon).
    J’espère que vous avez pas trop pris la flotte car ici pas terrible depuis ce we .. attention c’est à partir de là que ça commence à monter..
    Bonne route !

    J'aime

  4. Bonjour à toutes (que je ne connais pas – enfin, je vous connais plus que vous après quelques articles et photos 🙂 ) et à tous (enfin, à tout seul Julian!).
    Je ne vais pas être très originale, car comme Catherine ci-dessous, je viens de prendre la roue ! Plus exactement, je vous ai lus il y a quelques jours en m’endormant, je me suis bien marrée, j’ai bien retrouvé le plaisir du voyage et je me suis dit que ça allait être bien cool de vous suivre pendant un an !
    Alors merci d’avance pour ce partage !
    Pas besoin d’être bien loin de chez soi pour être dans un autre monde, avec des contraintes et des plaisir différents… Profitez à fond de cet espace temps si précieux.
    Bon voyage à vous, et à très vite pour la suite des aventures !
    Chloé

    J'aime

  5. Hello. Les cuisses commence à prendre du volume…..?????
    Nous, belle semaine dans les gorges du Tarn. Avec les vautours !!!! Des bises

    J'aime

  6. Apolline Princesse de Chambord, ………….
    Comme le dirait si bien Apolline; « Et ça marche » en attendant pédalez adultes aventuriers.

    J'aime

  7. Magnifique tout ces châteaux ! De l’effort à vélo et le plein de culture c’est parfait 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close